Les marques de luxes sont bien présentes dans la sphère digitale.

A l’occasion de la sortie d’un nouveau produit, les marques de luxe vont le promouvoir sur les réseaux sociaux par la diffusion d’une vidéo ou encore d’une photo. La forme de communication choisie par ces entreprises est-t-elle vraiment adaptée à leur caractère si particulier ?

La plus part des personnes qui « suivent » ces entreprises sur les réseaux sociaux et qui « likent » leur activité ne font pas partie de leur clientèle. De plus, comme le souligne Fabrice Starzinskas, responsable du studio de création Bright, le fait d’avoir une certaine notoriété sur la toile est-ce vraiment l’objectif recherché par ces entreprises qui souhaitent « être désirées par beaucoup, être accessible à peu » ?

Chaque marque agit différemment sur Internet.

Effectivement, le jeune directeur artistique de la maison Pierre Balmain qui, compte plus d’un million d’abonnés sur Instagram pose avec des célébrités telles que Rihanna mais aussi avec des mannequins vêtues de ses dernières créations. De plus, certains clients demandent à voir des pièces perçues sur des photos publiées par Olivier Rousteing sur son compte Instagram.

Capture d’écran 2015-10-24 à 15.53.36

D’autres marques se font plus discrètes comme ce fut le cas pour Hermès. En effet, sur le e-commerce de la marque on ne pouvait acheter que quelques modèles. http://france.hermes.com/la-maison-des-carres.html

D’autres grandes et luxueuses marques se lance dans la production de vidéos artistiques comme l’Odysée de Cartier qui a été vue 18 millions de fois.

D’autres associent communication digitale et valeurs. C’est notamment le cas de Van Cleef & Arpels qui dévoile les croquis de ses bijoux.

ou encore Christian Dior pour la création des sacs en cuir. Ces marques de luxes ont fait le choix de montrer une partie du processus de fabrication de leurs produits.

On constate que les entreprises de luxes sont réticentes vis à vis de l’expérimentation dans le domaine technologique. Ces entreprises, maisons fondées il y a plus de 150 ans pour certaines ont pour moteur de différenciation le service au client en magasin. Ainsi, ces marques vont utiliser le digital par « l’essence artistique » selon Fabrice Starzinskas. Chaque maison possède ses propres valeurs et ses caractéristiques. Grâce au digital elles vont se manifester par des projets innovant reflétant leur ADN.

Source: Atelier.net

Solenne Froquière

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s